Neela
Chandra

Actualites

RENTREE DES COURS de DANSE

Dès le 5 septembre :

MERCREDI ( hors vacances scolaires)

  • 17h30 - 18h  : COURS d'éveil à la danse indienne ( 4-6 ANS) avec Julie Nityashree
  • 18h - 19h15 ADULTES COURS 1 : niveau débutant avec Géraldine Nalini .
  • 19H15 - 20H30  ADULTES COURS 2 : niveau intermédiaire 
  • 20h30 - 21h45  ADULTES COURS 3  : niveau confirmé et avancé

Les tarifs et le lieu restent inchangés : Centre Bordeaux Sud, 13 rue du Professeur Devaux, 33800 Bordeaux
Adhésion : 5€
Enfants  : 150 €, Adultes : 280 € à l'année. Payable en 1, 3, 5 ou 10 chèques.

LUNDI
17h-17h45 COURS enfant (7-10 ans) avec Julie Nityashree
laughing Nouveau lieu!!  H25 25 rue de Hourtins  (Bordeaux Centre)
Renseignements 06 65 29 76 24

 

MONTEE DES MARCHES Arangetram
8 septembre 2018

19H30 ENTREE LIBRE
Venez nombreux!

Nous vous invitons au spectacle de Mira Suganthi, élève de Géraldine Nalini : 
Pour son premier récital avec un orchestre carnatique venu spécialement pour l'occasion.
ENTREE LIBRE !!!
RV Samedi 8 septembre
19H30 Maison Cantonale Bordeaux-Bastide

 Renseignements 06 65 29 76 24

Lettre
d'information

NC Cie
Indian Arts
Festival

Neela Chandra a accueilli Les Amis d'Asa Niketan, Pichaya Manet et Eliza de Barnel, dans deux lieux d'expositions.

À la Maison cantonale de Bordeaux-Bastide, en mai 2012

Les Kalamkaris des femmes artisanes de Kavali
(Les Amis d'Asa Niketan)

kalamkaris Les Amis d'Asa Niketan Femmes de Kavali IndeDans l’état de l’Andra Pradesh, en Inde - et, plus précisément, à Kavali -, une communauté de femmes vit de la vente des kalamkaris, peintures décoratives sur toile de coton. Ces toiles sont peintes à la main, selon une technique ancestrale, la plupart d'après des motifs anciens. Des heures de travail, de patience, de précision, et surtout d’amour, sont nécessaires pour créer et peindre un kalamkari.

Ce groupement de femmes est réunit en coopérative : la coopérative d’Asa Niketan.

Les recettes des expositions-ventes des kalamkaris, organisées par Les Amis d'Asa Niketan, sont intégralement reversées à la coopérative d’Asa Niketan qui permet, depuis 1973, à plus de 80 femmes et à leur famille de vivre convenablement à Kavali.

Pichaya Manet

Pichaya ManetDanseur et peintre, Pichaya Manet est né en 1954, à Pondichéry, dans le sud de l'Inde. Il possède la double culture indienne et française. Il a reçu une formation de danseur de Bharata Natyam tout en poursuivant ses études à Chennai (Madras), puis à Dehli et New York. Il commence à peindre en 1987. En 1996, il s'installe à Pondichéry pour ouvrir son atelier de peinture.

Pour cerner l’œuvre de Pichaya Manet, il faudrait tout d'abord définir son univers pictural. Il prend racine en pays tamoul, berceau des arts, en Inde du sud. La puissance du geste est au cœur de sa recherche esthétique. Elle est la rencontre d'un trait vif et d'une couleur épurée où le rouge, omniprésent, signe toute son œuvre.

S'il fallait décrire son trait, il faudrait le rapprocher de sa formation artistique, celle du Bharata Natyam dont il a su puiser la force et l'énergie. Son trait est aussi émotion : elle transparaît dans ses toiles. Elle révèle les vécus dont son existence est pétrie.

S'il fallait comprendre ses couleurs, elles sont la vie saisie dans sa tourmente, comme le reflet d'un cœur qui se bat et cherche sans fin l'essence de toute vie. Cette vie est ainsi jetée dans des rouges sang, des verts de mangue et des bleus de nuit de nouvelle lune.

Les toiles de Pichaya Manet conjuguent, à leur manière, une recherche sur soi et l'altérité. Ses compositions traduisent la multiplicité des visages et des silhouettes dont la peinture permet la rencontre (extrait de la présentation de Pichayat Manet sur art flox, portail de l'art contemporain à Bordeaux et en Aquitaine)

Par ailleurs, Pichaya Manet, à travers le projet « East meets West » (→ voir la vidéo qui suit), travaille à promouvoir les échanges artistiques entre l'Inde et l'Occident, à Pondichéry.

Au Malabar, à Bordeaux, en mai 2011

Eliza de Barnel pratique depuis plus d'une vingtaine d'années la peinture à l’huile en exposant principalement à Genève et Avignon.

En 2003, elle consacre son premier séjour en Inde à l’apprentissage du travail de la terre. Le pays du Tamil Nadu est célèbre pour son art de la poterie. Elle s’intéresse alors aux représentations les plus modestes des dieux et déesses dans les villages, les petits autels de terre souvent réduits à une forme simple, pyramidale avec deux yeux.

Depuis, elle voyage régulièrement en Inde et chaque séjour inspire sa création :

Les représentations les plus sommaires de l’être humain et de son pouvoir créatif me fascinent et je souhaite revenir à des modèles très simples et néanmoins expressifs . Je souhaite allier à la création artistique le côté pratique ou utile qui était à la base de l’art.

Le site d'Elisa de Barnel

Conception Réalisation
Médiatiz